COMMUNIQUE DU PARTI DE GAUCHE DES COTES D’ARMOR

La France a un gouvernement, paraît-il, « de gauche ». Mais les récentes déclarations du nouveau Premier Ministre mettent clairement la barre « à droite, toute » : classes populaires, classes moyennes, retraités, fonctionnaires, personnes ayant droit aux minimas sociaux et aides en tous genres, nous sommes tous désormais en première ligne car tout est gelé jusqu’en octobre 2015, voire 2017 ! Pendant ce temps, les licenciements massifs ( comme à la Seita de Nantes : 330 licenciés ) continuent. Le chômage explose …

Dans le même temps, pour détourner l’attention, le gouvernement « charcute » les territoires en voulant supprimer les départements ou en fusionnant les régions pour en diviser le nombre par deux.

Toujours dans le même sens, allant à l’encontre de la soi-disant priorité éducative, l’Etat annonce de nombreuses fermetures de classes : classe d’intégration à Callac, classes primaires ou maternelles à Grâces, Bégard, Servel, Lamballe, Rostrenen, Ploubezre, Trégastel etc … Tous les départements bretons vont perdre des postes alors que l’on prévoit des millers d’ élèves supplémentaires ; dans les Côtes d’Armor, l’Etât annonce la suppression de plus de 28 postes !

Mais la vraie Droite n’est pas en reste. Dans Ouest-France du 15 avril dernier, le Député UMP Marc Le Fur ( qui s’illustra il y a peu par son triste comportement à l’Assemblée Nationale ) dénonce publiquement les fermetures de classes dans « SA » circonscription de Lamballe-Loudéac. Le Député devrait également rappeler ses votes au Parlement à l’époque de Sarkozy qui allaient encore plus dans le sens de l’austérité et de la suppression de postes dans les services publics. Il est facile de protester lorsque « SON » territoire est concerné et voter le contraire lorsqu’on est à Paris !

Selon qu’il est à Paris ou en Bretagne, Marc Le Fur n’est pas le même homme et ne tient pas les mêmes discours !

Le PARTI DE GAUCHE des Côtes d’Armor dénonce cette politique d’austérité et de fermetures des classes. Il soutient les parents d’élèves et les enseignants qui s’y opposent.

Le 1er Mai prochain, il appelle tous ceux qui refusent la politique de ce gouvernement social-libéral à se joindre nombreux aux syndicats qui seront dans les rues pour dire « NON » à l’austérité et « NON » à l’Europe de François Hollande et d’Angéla Merkel.

Maintenant ça suffit ! : Le 12 avril, marche du ras-le-bol de gauche à Paris

Chômage record, hausse de la TVA, retraite à 66 ans, nouveaux cadeaux au MEDEF, priorité au nucléaire, Europe libérale … Trop c’est trop !
Hollande n’a pas été élu pour ça ! Sa politique aggrave le chômage et toutes les difficultés. Elle désespère le peuple.
Ne laissons pas l’extrême droite privatiser cette colère populaire à son profit. Le problème ce n’est pas l’étranger, c’est la rapacité de la finance et des actionnaires. Le pays est malade de manque d’égalité !

Disons ensemble notre ras-le-bol de gauche.
Disons à Hollande : maintenant ça suffit ! Du balai !
Le 12 avril, marchons à Paris pour dire Place au peuple !

Site : www.marche12avril.org

Car : départ de Saint-Brieuc (7h, place de la Liberté), arrêts à Lamballe (7h15, entrée du Leclerc) et Broons (7h40, haut bretelle 4 voies).
Prix: 35 €. Renseignements et inscriptions: mauduitdage@wanadoo.fr
ou 06 87 91 75 40.

 

Manif du 3 mars à Saint Brieuc

 

[YT + lvx3ljP5hU4 + 425 + 355 ]

les idées d’extrême droite sont toujours inacceptables

Devant une crise sociale de grande envergure, face à un climat d’intolérance grandissante, face à la banalisation des idées de l’extrême droite, il faut que les salarié(e)s, les jeunes, les retraité(e)s, les privé(e)s d’emploi et l’ensemble des forces démocratiques participent très nombreuses et très nombreux au RASSEMBLEMENT qui protestera contre la présence dans les Côtes d’Armor de la présidente du Front National et de ses idées.

 Avec plusieurs organisations, partis politiques et syndicats, le PG 22 donne rendez-vous à ses adhérents, ses sympathisants et tous les citoyens.

LUNDI 3 MARS 2014, à SAINT-BRIEUC, à 18h
Parvis des Droits de l’Homme (derrière la mairie).

Ayrault partira et son aéroport ne se fera pas

 Ayrault partira et son aéroport ne se fera pas
Crédit photo Vincent Christophe Le Roux

Communiqué de Jean-Luc Mélenchon

La manifestation contre le projet d’aéroport de Notre dame des Landes a été une grande réussite. Preuve est faite que la mobilisation se renforce, loin de s’essouffler comme le pronostiquait le gouvernement de Ayrault et Valls. Elle exprime surtout la montée d’une conscience civique nouvelle en France. Les citoyens n’acceptent plus le productivisme aveuglé et destructeur dont les grands projets inutiles sont l’expression la plus aberrante.

J’ai participé avec Martine Billard et mes camarades du Parti de Gauche à une manifestation familiale, pacifique et bon enfant. Mais il est vrai que le gouvernement pariait sur des violences pour discréditer le mouvement. Il a pris des mesures d’organisation du parcours et de ses abords qui multipliaient les provocations. Bien sûr nous condamnons totalement le recours aux violences et aux dégradations. Mais nous nous n’oublions pas la sauvagerie de la violence déployée contre les cabanes de la zone de résistance à la construction de l’aéroport ! Elle n’avait pas soulevé la même protestation de la part de Valls et Ayrault. Ils avaient même traité les jeunes occupants de « kystes ». Le premier ministre veut faire oublier la réussite de la manifestation. Il veut criminaliser ceux qui s’opposent à lui et à son Grand Projet Inutile. Il veut en profiter pour resserrer la muselière des ministres EELV.

Quand une poignée de « bonnets rouges » patronaux saccagent des portiques ou que des traditionnalistes cassent tout sur leur trajet Ayrault leur cède tout. Mais lorsque 50 000 personnes défilent contre le projet de Jean Marc Ayrault, ce seraient des criminels ?

Rien n’y fera. Une très large majorité des français est opposée à ce projet. Ayrault partira et son aéroport ne se fera pas.

Le Joint Français : le cynisme patronal

Les salariés de l’usine du Joint Français de Saint-Brieuc sont actuellement en conflit avec la direction de leur entreprise. A l’occasion de la négociation salariale, le groupe Hutchinson exerce un chantage honteux sur les salariés.

Alors qu’une proposition de revalorisation des salaires est faite à l’ensemble des travailleurs du groupe (0,5%), la direction entend, à Saint-Brieuc, conditionner cette augmentation à la remise en cause de l’accord sur les 35 heures.

Les usines du Joint Français font partie du groupe Hutchinson qui a cette dernière année fait 330 millions d’euros de profits et reversé quelques 119 millions d’euros de dividendes aux actionnaires du groupe TOTAL, autant de millions d’euros qui viendront s’ajouter aux 12 milliards de profits en 2011 et autant en 2012. Des profits records pour Total. L’utilisation du chantage qui tente de mettre en opposition les -modestes- revenus des salariés et leurs conditions de travail et de vie est un procédé odieux.

Dans un tel contexte de course folle aux profits, cela relève d’un cynisme sans vergogne !

Le 6 février, des salariés de nombreux secteurs d’activité se sont rassemblés pour l’emploi, les conditions de travail, la protection sociale et les services publics.
Les salariés du Joint Français étaient de ceux-là. Ils ont raison de se mobiliser contre ces nouvelles atteintes à leurs vies et à leurs droits.

Ce n’est pas en augmentant les dividendes des actionnaires que l’on créera de l’emploi, que l’on renforcera notre protection sociale ou le pouvoir d’achat. La preuve en est au Joint Français !

Pour changer la donne, il faut inverser les logiques actuellement à l’oeuvre. Le pacte de responsabilité prônée par le président de la République pèse dans les rapports sociaux en faveur du Medef, du monde de la finance.

Les organisations du Front de Gauche des Côtes d’Armor sont déterminées à rassembler pour combattre ces logiques. Elles apportent tout leur soutien aux justes revendications des travailleurs du Joint Français.

NDDL, UN GRAND PROJET INUTILE !

Manifestation le 22 février  à Nantes
contre l’aéroport Notre-Dame-des-Landes
à 13 h devant la Préfecture, pont Morand.
[YT + hS2gqdL06Pc + 425 + 355 ]

Car au départ de Lannion : http://doodle.com/pkz9hteesa8hbg6k
Car au départ de Guingamp : nddlgwengamp@laposte.net
Car au départ de Saint-Brieuc : http://doodle.com/ursiv4crc26umfyz

rassemblements le 6 février

Les organisations du Front de Gauche des Côtes d’Armor, réunies le 4 février, appellent à contribuer massivement aux rassemblements organisés par la CGT et la FSU pour l’emploi, les conditions de travail, la protection sociale et les Services publics le jeudi 6 Février :

  • à Saint-Brieuc, au parc des promenades à 10h30
  • à Lannion, devant l’ancien tribunal à partir de 11h30
  • à Guingamp, devant la sous-préfecture à 17h30

tract6fev2014

 

 

LES ENJEUX du GRAND MARCHÉ TRANSATLANTIQUE

SOIRÉE-DÉBAT avec RAOUL-MARC JENNAR

militant altermondialiste et spécialiste de politique internationale et européenne. Il fut un des animateurs de la campagne pour un non de gauche au TCE en 2005. [www.jennar.fr]

MARDI 28 JANVIER à 20h Salle La Clef des Arts à TRÉGUEUX
avec la participation de Raquel Garrido (secrétaire nationale)

Avec le soutien de tous les gouvernements de l’Union européenne, une grande négociation est menée depuis le 8 juillet 2013 entre la Commission européenne et les USA.

Le mandat de négociation est clair : confier la définition des règles et la régulation au secteur privé en lui donnant la capacité de remettre en cause nos législations et réglementations dans tous les domaines où les firmes privées considéreront que ces normes (salariales, sociales, sanitaires, alimentaires, environnementales) constituent une entrave à leurs profits.

Comme pour le traité constitutionnel européen, chacun doit s’emparer du texte du mandat de négociation et se mobiliser pour exiger le retrait de la France d’un tel projet si important pour nos vies.

http://stoptafta.wordpress.com/2013/12/19/le-grand-marche-transatlantique-union-europeenne-usa/

Jean-Luc Mélenchon à Saint-Malo

Meeting à Saint-Malo
le 23 janvier 2014 à 19h30
au Palais du Grand Large

Pour soutenir la liste « Osons Franchement à Gauche ! »

À Saint-Malo, le maire actuel refuse de louer une salle municipale de taille suffisante pour le meeting du 23 janvier. Le but est de bâillonner  par l’argent la liste « Osons Franchement à Gauche ! » qui n’est pas soutenue par les grandes fortunes de Saint-Malo.

Participez à la souscription pour la location de la salle !
Les chèques sont à établir à l’ordre de :
Marc Perrier (Mandataire financier d’Alain Guillard)
La Haute Gallais 35730 Pleurtuit

Covoiturage : 18h parking Leclerc à Plérin (près des pompes)

 

Page Suivante →