La tambouille, c’est « pas un truc moderne »,

Le désormais fameux « Pacte de responsabilité », cette charte du social-libéralisme sauce Hollande, compte parmi ses principaux inspirateurs Mrs Gattaz et Macron. L’un est Président du Medef, l’autre est dorénavant Ministre de l’économie. On ne pouvait rêver plus bel aveu. Cet énarque banquier d’affaires se voit comme un représentant de la « gauche moderne » : « Aujourd’hui encore, nous dit-il (Mediapart octobre 2013), parce que nous sommes en temps de crise, dans un moment de transition, la gauche se crispe sur ses objets. Et ses repères sont très classiques. Quand on est de gauche, on est contre l’expulsion des étrangers et pour le pouvoir d’achat des Français. Les yeux fermés, j’aurais pu dire la même chose il y a 5, 10 ou 15 ans – ce n’est pas un truc moderne et il n’y a pas d’approche d’ensemble ».
Ben oui. Pour notre ministre de l’économie, être pour le pouvoir d’achat et contre l’expulsion des étrangers, « c’est pas un truc moderne ». Mais c’est à hurler ! Mais comment pouvons-nous encore supporter ces paltoquets arrogants dans leurs beaux costumes ? Comment nos institutions vieillottes permettent-elles à une petite bande d’aveugles autosatisfaits de gouverner selon leur bon plaisir alors même qu’ils ne représentent plus rien ni personne ?
Encore faudrait-il tirer à tous les niveaux les leçons de cette aberration au sommet. Comme le dit Hervé Morin, grand humoriste et ancien ministre de Sarkozy, il ne faut pas être « la roue de secours du Titanic ». Il est clair aujourd’hui que toute alliance, à quelque niveau que ce soit, avec tous ceux qui soutiennent de près ou de loin l’incompréhensible entêtement dans l’erreur de ce gouvernement, ne peut plus être comprise par tous ceux qui en paient, tous les jours, la facture. Le PG 22 ne peut notamment pas s’associer à un quelconque arrangement électoral pour préserver « à gauche » (comme ils disent) quelques miettes aux prochaines élections sénatoriales.
La tambouille, c’est « pas un truc moderne », comme dirait Macron.
Jacques Quiniou

SNCF : une grève d’intérêt général !

RASSEMBLEMENT ce lundi à 18h30 devant la Gare de Saint-Brieuc

La grève des cheminots gêne. Ça ne fait plaisir à personne de voir son train annulé. Mais pourquoi les cheminots sont-ils en grève ? Pourquoi acceptent-ils de perdre plusieurs journées de salaire ? Ils protestent contre le projet de réforme ferroviaire du gouvernement Hollande-Valls.
Le gouvernement prétend que sa réforme va «réunifier la famille ferroviaire» aujourd’hui divisée en deux entreprises distinctes : la SNCF qui fait circuler les trains et RFF qui assure l’entretien des voies ferrées. C’est l’Europe qui a demandé il y a plusieurs années cette séparation.

LE GOUVERNEMENT MENT
Le projet du gouvernement ne prévoit pas de regrouper les 2 entreprises. Il prévoit au contraire d’éclater encore plus le service public ferroviaire en créant une 3e structure. Pour regrouper RFF et la SNCF il faut désobéir à l’Europe ce que refuse le gouvernement !

UN SYSTÈME ABSURDE
Cette séparation est absurde. Elle sépare l’activité qui coûte le plus (entretenir et construire des voies ferrées) de l’activité qui rapporte (faire circuler des trains). C’est une aberration ! RFF plombée par la dette qu’elle traîne comme un boulet n’assume pas sa mission d’entretien des voies ferrées. Les cheminots veulent une réforme qui instaure une réelle unité de stratégie et d’action du système ferroviaire public en entier.

AVEC LA CONCURRENCE, ÇA COÛTE PLUS CHER ET ÇA MARCHE MOINS BIEN
Depuis des années, l’Europe et les gouvernements poussent la SNCF et RFF à être «rentables» et à être gérées comme des entreprises privées
et non comme des services publics. Bilan : ces entreprises dépensent des milliards à l’étranger au lieu d’investir dans la rénovation d’un réseau français vieillissant. Pour les usagers les conséquences sont désastreuses: fermetures de gares, explosion des tarifs, remplacement des trains par des autocars…

LE BILAN DE LA CONCURRENCE EST DÉSASTREUX PARTOUT OÙ ELLE EST APPLIQUÉE
En France, la concurrence est déjà appliquée pour le transport de marchandises depuis 2005. Bilan ? La part du ferroviaire a reculé au profit du transport routier : plus de camions, plus de pollution !

➜ La loi devrait au contraire prendre place dans le cadre d’une refonte en profondeur, à visée écologique, de la politique des transports en général.
➜ Les cheminots se battent pour que nous puissions voyager, mieux, meilleur marché et en toute sécurité.

NOUS LEUR APPORTONS NOTRE SOUTIEN

Lannion 21 Mai : Les porteurs de parole

Européennes 2014 : Xavier Compain sur le Grand Ouest

Européennes 2014 : Myriam Martin sur le Grand Ouest

COMMUNIQUE DU 1er MAI

PG 300x99 COMMUNIQUE DU 1er MAI

Devant les politiques du gouvernement de Manuel Valls, qui ressemblent étrangement à ce que proposait Nicolas Sarkosy, pour dire non aux cadeaux faits au patronat, pour dire non à l’austérité qui touche désormais les ouvriers, les retraités, les chômeurs, les fonctionnaires ( pour ainsi dire tout le monde sauf les plus favorisés ), le PARTI DE GAUCHE appelle à participer très nombreux aux défilés du 1er Mai ( Lannion à 11h parking de la Poste, Guingamp à 10h30 place du Champ au Roy, Saint-Brieuc à 10h30 Parc des Promenades, Paimpol à 10h45 Place de la République )

Les co-secrétaires départementaux ( Inès Gonse et Jacques Quiniou )

COMMUNIQUE DU PARTI DE GAUCHE DES COTES D’ARMOR

La France a un gouvernement, paraît-il, « de gauche ». Mais les récentes déclarations du nouveau Premier Ministre mettent clairement la barre « à droite, toute » : classes populaires, classes moyennes, retraités, fonctionnaires, personnes ayant droit aux minimas sociaux et aides en tous genres, nous sommes tous désormais en première ligne car tout est gelé jusqu’en octobre 2015, voire 2017 ! Pendant ce temps, les licenciements massifs ( comme à la Seita de Nantes : 330 licenciés ) continuent. Le chômage explose …

Dans le même temps, pour détourner l’attention, le gouvernement « charcute » les territoires en voulant supprimer les départements ou en fusionnant les régions pour en diviser le nombre par deux.

Toujours dans le même sens, allant à l’encontre de la soi-disant priorité éducative, l’Etat annonce de nombreuses fermetures de classes : classe d’intégration à Callac, classes primaires ou maternelles à Grâces, Bégard, Servel, Lamballe, Rostrenen, Ploubezre, Trégastel etc … Tous les départements bretons vont perdre des postes alors que l’on prévoit des millers d’ élèves supplémentaires ; dans les Côtes d’Armor, l’Etât annonce la suppression de plus de 28 postes !

Mais la vraie Droite n’est pas en reste. Dans Ouest-France du 15 avril dernier, le Député UMP Marc Le Fur ( qui s’illustra il y a peu par son triste comportement à l’Assemblée Nationale ) dénonce publiquement les fermetures de classes dans « SA » circonscription de Lamballe-Loudéac. Le Député devrait également rappeler ses votes au Parlement à l’époque de Sarkozy qui allaient encore plus dans le sens de l’austérité et de la suppression de postes dans les services publics. Il est facile de protester lorsque « SON » territoire est concerné et voter le contraire lorsqu’on est à Paris !

Selon qu’il est à Paris ou en Bretagne, Marc Le Fur n’est pas le même homme et ne tient pas les mêmes discours !

Le PARTI DE GAUCHE des Côtes d’Armor dénonce cette politique d’austérité et de fermetures des classes. Il soutient les parents d’élèves et les enseignants qui s’y opposent.

Le 1er Mai prochain, il appelle tous ceux qui refusent la politique de ce gouvernement social-libéral à se joindre nombreux aux syndicats qui seront dans les rues pour dire « NON » à l’austérité et « NON » à l’Europe de François Hollande et d’Angéla Merkel.

Maintenant ça suffit ! : Le 12 avril, marche du ras-le-bol de gauche à Paris

Chômage record, hausse de la TVA, retraite à 66 ans, nouveaux cadeaux au MEDEF, priorité au nucléaire, Europe libérale … Trop c’est trop !
Hollande n’a pas été élu pour ça ! Sa politique aggrave le chômage et toutes les difficultés. Elle désespère le peuple.
Ne laissons pas l’extrême droite privatiser cette colère populaire à son profit. Le problème ce n’est pas l’étranger, c’est la rapacité de la finance et des actionnaires. Le pays est malade de manque d’égalité !

Disons ensemble notre ras-le-bol de gauche.
Disons à Hollande : maintenant ça suffit ! Du balai !
Le 12 avril, marchons à Paris pour dire Place au peuple !

Site : www.marche12avril.org

Car : départ de Saint-Brieuc (7h, place de la Liberté), arrêts à Lamballe (7h15, entrée du Leclerc) et Broons (7h40, haut bretelle 4 voies).
Prix: 35 €. Renseignements et inscriptions: mauduitdage@wanadoo.fr
ou 06 87 91 75 40.

 

Manif du 3 mars à Saint Brieuc

 

les idées d’extrême droite sont toujours inacceptables

Devant une crise sociale de grande envergure, face à un climat d’intolérance grandissante, face à la banalisation des idées de l’extrême droite, il faut que les salarié(e)s, les jeunes, les retraité(e)s, les privé(e)s d’emploi et l’ensemble des forces démocratiques participent très nombreuses et très nombreux au RASSEMBLEMENT qui protestera contre la présence dans les Côtes d’Armor de la présidente du Front National et de ses idées.

 Avec plusieurs organisations, partis politiques et syndicats, le PG 22 donne rendez-vous à ses adhérents, ses sympathisants et tous les citoyens.

LUNDI 3 MARS 2014, à SAINT-BRIEUC, à 18h
Parvis des Droits de l’Homme (derrière la mairie).

Page Suivante →