VOTATION CITOYENNE

habillageurneHD1 300x247 VOTATION CITOYENNEBILAN DE L’ACTION « VOTATION CITOYENNE des 8-9-10 et 11 novembre 2014»
Pour le cercle de LANNION

Quatre urnes avaient été disposées pour cette action :
Une à Pleumeur Bodou, place du marché, le samedi 8 de 10 heures à midi
Une à Lannion, Place du Général Leclerc, le samedi 8 de midi à 17 heures
Une à Lannion, Centre commercial de Kerhuel, le dimanche de 10 heures à midi
Une à Trévou Tréguignec, chez Monique qui exposait dans le cadre de l’action « Insolite Monde d’Artistes »

Suite à l’article de presse, nous avons été contactés le mercredi par les Renseignements Généraux.

La presse a répondu présent à notre invitation samedi après midi à Lannion (Ouest France) un article est paru. Il semble très satisfaisant, il est demandé à chacun de bien vouloir me le communiquer pour retour auprès des militants et des votants.

Certains votants ont laissé leur adresse courriel. Ils ont souhaité être informés des résultats, il est envisager de les inviter à signer pour la 6ème République.
Globalement, l’accueil a été bon, voire enthousiaste à part quelques oppositions traditionnelles.
Beaucoup moins de méfiance, et souvent une adhésion spontanée à nos propos.
Samedi matin nous avons eu la visite de deux gendarmes de PERROS-GUIREC qui sont restés plus d’un quart d’heure à se renseigner et surtout à nous faire de l’ombre malgré une pluie battante.
Plus sérieusement bon nombre de personnes se sont déplacées également suite à l’article de presse.
• Quelques commentaires positifs :
Révocation pour tous les élus et à tous les niveaux
D’accord avec vous
On vous soutient à fonds
Dans les votants nous avons pu identifier des personnes de diverses sensibilités (PS / PC / EELV et CFDT)
• Quelques commentaires négatifs :
Révoquer : c’est engager souvent des élections ou votations
De toute façon, ça ne changera rien
Ca fait double emploi avec l’action « je signe pour la 6ème République »

Il nous a été demandé :
De transmettre la suite de cette votation et les résultats.
Également, suite à des discussions plus approfondies des infos sur le Grand Marché Transatlantique.
Penvénan, le 13/11/14

Manifestation anti-austérité du 15 Novembre

manif15nov 300x152 Manifestation anti austérité du 15 Novembre

 

Lors de la dernière réunion du collectif 3A ( Ensemble, PCF, Attac, UDB, AGV, Solidaires, PG) il a été décidé de faire une manif. à St Brieuc

SAMEDI 15 NOVEMBRE à 11h place Duguesclin SAINT-BRIEUC

 

Pourquoi faut-il qu’il y ait mort d’homme ?

Dans la nuit de samedi à dimanche un jeune homme est mort. Il est mort pour avoir défendu la nature et l’environnement. Il est mort pour s’être associé à un mouvement légitime contre la création d’une réserve d’eau dont chacun s’accorde à dire que nous aurions pu éviter d’engager de tels travaux si les remarques pertinentes des associations et des mouvements locaux avaient seulement été prises en compte.

Pourquoi faut-il qu’il y ait mort d’homme pour que les autorités prennent conscience qu’elles s’engagent dans des projets stupides et hors proportions avec les réels besoins des usagers ? Pourquoi faut-il qu’il y ait mort d’homme pour que l’on comprenne que détruire ainsi notre environnement sans tenir compte des remarques des associations de protection de la nature ? Pourquoi faut-il qu’il y ait mort d’homme pour que les représentants de l’Etat arrêtent d’utiliser la force à tous crins plutôt que de faire preuve d’un peu de raison ?

Ce n’est pas seulement une famille qui est endeuillée, pas seulement un mouvement, mais tout un peuple indigné que l’on ne puisse répondre à ses inquiétudes et à ses questions légitimes, que par la force et la violence. Parce que l’Etat et ses représentants ne supportent pas que des mouvements citoyens s’expriment, parce qu’ils bafouent la démocratie, il a fallu qu’un jeune homme perde la vie.

Le Parti de Gauche des Côtes d’Armor tient, non seulement à présenter ses condoléances à la famille de Rémi et à ses proches, mais il s’associe à la peine, au désarroi des militants qui luttent sur le terrain. Il soutient toute manifestation s’opposant à cette violence répressive qui méprise la volonté populaire. Il exige le retrait immédiat du projet de barrage, ainsi que la démission des principaux responsables de ce drame.

Notre pays perd 220 hectares de terres agricoles chaque jour ! Il importe de continuer et d’amplifier le combat contre ces grands projets inutiles et mortifères pour que Rémi ne soit pas mort pour rien.

 

St-Brieuc, le 31 octobre 2014

Parti de Gauche

Coordination départementale des Côtes d’Armor

 

 

Lettre ouverte aux parlementaires français – Collectif-citoyen-stop-tafta-tregor

Bonjour,

Les parlementaires français – occupés à débattre du budget 2015 après le projet de loi sur la transition énergétique – sont bien silencieux (à l’inverse de leurs collègues allemands) sur les négociations du TAFTA ainsi que de l’issue de celles du CETA qui a été signé à Ottawa, ce 26 septembre 2014.

Certains d’entre nous ont décidé de les interpeller pour connaître leur position sur ces Accords de libre-échange (ALE) : TAFTA et CETA, en particulier puisque rien de ce qui négocie au titre du TISA ne nous parvient.

Nous voudrions savoir si vous signeriez la lettre ci-jointe au nom de votre collectif – que nous avons rédigé conjointement – afin qu’elle soit envoyée aux 577 députés et (peut être) 348 sénateurs et publiée (avec vos signatures) sous forme de « lettre ouverte » dans différents médias.

Merci d’avance, bien cordialement,

Danièle FAVARI

Juriste spécialisée en droit européen de l’environnement, diplomée de l’IAE d’Aix-en-Provence, Membre expert de la « Fabrique écologique », Auteure de  « Europe-Etats-Unis, les enjeux de l’accord de libre-échange » aux Editions Yves Michel (diffuseur Dilisco, avril 2014) et de « Les vrais dangers du gaz de schiste » ainsi que d’articles dans la revue scientifique Nexus, Slate.fr, Politis,  blogueuse dans le Huffington Post.

twitter : https://twitter.com/daniele_favari

Lettre  POSITION DES PARLEMENTAIRES FRANCAIS SUR LE TAFTA

Pétition Stop Tafta      http://www.petitions24.net/nous_protestons_contre_le_traite_transatlantique

 

 

Collectif citoyen stop tafta du trégor.

Lundi 13 novembre, deux jours après la journée d’action européenne « Stop TAFTA CETA TiSA – Contre les multinationales et leur monde », une délégation de notre Collectif Citoyen Stop TAFTA Trégor, a rencontré madame Corinne Erhel, députée de la cinquième circonscription des Côtes-d’Armor.

Les membres de notre délégation ont tout d’abord présenté le collectif et la raison de sa création. L’objectif est de faire connaître au plus grand nombre le Grand Marché Transatlantique, qui n’est autre que l’ensemble d’accords de libre-échange et d’investissement et l’accord sur le commerce des services. En effet les connaître, c’est pouvoir les refuser en raison des dangers encourus par leur mise en œuvre tant sur l’abaissement des barrières tarifaires, les attaques sur les normes sociales, environnementales et sanitaires, sur l’exception culturelle, l’atteinte aux services publics et aux politiques publiques nationales et locales au nom de la mise en concurrence généralisée , sans oublier la dangereuse procédure d’arbitrage des différends entre Etats et investisseurs confiée à des tribunaux privés donc non démocratiques.

Madame Corinne Erhel, a reconnu que les négociations sont menées dans les plus grands des secrets et que cela manque de transparence. Notre délégation lui a fait part de sa désapprobation totale quant au fait que ces accords puissent aboutir et lui a aussi rappelé que si les négociations allaient à leurs termes, les parlementaires auraient à se prononcer au vu de l’article 53 de la constitution française : cela se fera par un vote : « oui ou non » sans amendement possible… un « oui » qui permettrait aux multinationales de prendre le pouvoir !

Nos éluEs, si tel devait-être le cas, auront une lourde responsabilité quant au changement de notre société ! Madame Corinne Erhel, nous a dit ne pas pouvoir se prononcer aujourd’hui car elle ne dispose pas des textes. Les textes sont pourtant disponibles sur le net car ils ont fuité (Wikileaks). Ils ne sont d’ailleurs pas sans nous rappeler l’AMI (Accord Multilatéral sur l’Investissement) qui avait provoqué une grande mobilisation citoyenne, entraînant son abandon en 1998…

Les négociations devraient être abouties pour la fin de l’année et les traités ratifiés dans la foulée pour rentrer en application dès 2015. Nous lui avons aussi rappelé la déclaration de François Hollande lors de sa visite officielle aux Etats Unis : « Nous avons tout à gagner à aller vite. Sinon, nous savons bien qu’il y aura une accumulation de peurs, de menaces, de crispations », déclaration qui laisse entendre que la décision en plus haut lieu est déjà actée… En imaginant le scénario catastrophe d’une consultation de nos éluEs parlementaires, nous osons espérer que madame Corinne Erhel, députée de la cinquième circonscription des Côtes-d’Armor saura raison garder dans l’intérêt des citoyens, et voter « NON ».

nov 15

VOTATION CITOYENNE

habillageurneHD1 300x247 VOTATION CITOYENNEBILAN DE L’ACTION « VOTATION CITOYENNE des 8-9-10 et 11 novembre 2014»
Pour le cercle de LANNION

Quatre urnes avaient été disposées pour cette action :
Une à Pleumeur Bodou, place du marché, le samedi 8 de 10 heures à midi
Une à Lannion, Place du Général Leclerc, le samedi 8 de midi à 17 heures
Une à Lannion, Centre commercial de Kerhuel, le dimanche de 10 heures à midi
Une à Trévou Tréguignec, chez Monique qui exposait dans le cadre de l’action « Insolite Monde d’Artistes »

Suite à l’article de presse, nous avons été contactés le mercredi par les Renseignements Généraux.

La presse a répondu présent à notre invitation samedi après midi à Lannion (Ouest France) un article est paru. Il semble très satisfaisant, il est demandé à chacun de bien vouloir me le communiquer pour retour auprès des militants et des votants.

Certains votants ont laissé leur adresse courriel. Ils ont souhaité être informés des résultats, il est envisager de les inviter à signer pour la 6ème République.
Globalement, l’accueil a été bon, voire enthousiaste à part quelques oppositions traditionnelles.
Beaucoup moins de méfiance, et souvent une adhésion spontanée à nos propos.
Samedi matin nous avons eu la visite de deux gendarmes de PERROS-GUIREC qui sont restés plus d’un quart d’heure à se renseigner et surtout à nous faire de l’ombre malgré une pluie battante.
Plus sérieusement bon nombre de personnes se sont déplacées également suite à l’article de presse.
• Quelques commentaires positifs :
Révocation pour tous les élus et à tous les niveaux
D’accord avec vous
On vous soutient à fonds
Dans les votants nous avons pu identifier des personnes de diverses sensibilités (PS / PC / EELV et CFDT)
• Quelques commentaires négatifs :
Révoquer : c’est engager souvent des élections ou votations
De toute façon, ça ne changera rien
Ca fait double emploi avec l’action « je signe pour la 6ème République »

Il nous a été demandé :
De transmettre la suite de cette votation et les résultats.
Également, suite à des discussions plus approfondies des infos sur le Grand Marché Transatlantique.
Penvénan, le 13/11/14

Lien Permanent pour cet article : http://22.lepartidegauche.fr/?p=1647

nov 14

Manifestation anti-austérité du 15 Novembre

manif15nov 300x152 Manifestation anti austérité du 15 Novembre

 

Lors de la dernière réunion du collectif 3A ( Ensemble, PCF, Attac, UDB, AGV, Solidaires, PG) il a été décidé de faire une manif. à St Brieuc

SAMEDI 15 NOVEMBRE à 11h place Duguesclin SAINT-BRIEUC

 

Lien Permanent pour cet article : http://22.lepartidegauche.fr/?p=1643

oct 31

Pourquoi faut-il qu’il y ait mort d’homme ?

Dans la nuit de samedi à dimanche un jeune homme est mort. Il est mort pour avoir défendu la nature et l’environnement. Il est mort pour s’être associé à un mouvement légitime contre la création d’une réserve d’eau dont chacun s’accorde à dire que nous aurions pu éviter d’engager de tels travaux si les remarques pertinentes des associations et des mouvements locaux avaient seulement été prises en compte.

Pourquoi faut-il qu’il y ait mort d’homme pour que les autorités prennent conscience qu’elles s’engagent dans des projets stupides et hors proportions avec les réels besoins des usagers ? Pourquoi faut-il qu’il y ait mort d’homme pour que l’on comprenne que détruire ainsi notre environnement sans tenir compte des remarques des associations de protection de la nature ? Pourquoi faut-il qu’il y ait mort d’homme pour que les représentants de l’Etat arrêtent d’utiliser la force à tous crins plutôt que de faire preuve d’un peu de raison ?

Ce n’est pas seulement une famille qui est endeuillée, pas seulement un mouvement, mais tout un peuple indigné que l’on ne puisse répondre à ses inquiétudes et à ses questions légitimes, que par la force et la violence. Parce que l’Etat et ses représentants ne supportent pas que des mouvements citoyens s’expriment, parce qu’ils bafouent la démocratie, il a fallu qu’un jeune homme perde la vie.

Le Parti de Gauche des Côtes d’Armor tient, non seulement à présenter ses condoléances à la famille de Rémi et à ses proches, mais il s’associe à la peine, au désarroi des militants qui luttent sur le terrain. Il soutient toute manifestation s’opposant à cette violence répressive qui méprise la volonté populaire. Il exige le retrait immédiat du projet de barrage, ainsi que la démission des principaux responsables de ce drame.

Notre pays perd 220 hectares de terres agricoles chaque jour ! Il importe de continuer et d’amplifier le combat contre ces grands projets inutiles et mortifères pour que Rémi ne soit pas mort pour rien.

 

St-Brieuc, le 31 octobre 2014

Parti de Gauche

Coordination départementale des Côtes d’Armor

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://22.lepartidegauche.fr/?p=1628

oct 22

Lettre ouverte aux parlementaires français – Collectif-citoyen-stop-tafta-tregor

Bonjour,

Les parlementaires français – occupés à débattre du budget 2015 après le projet de loi sur la transition énergétique – sont bien silencieux (à l’inverse de leurs collègues allemands) sur les négociations du TAFTA ainsi que de l’issue de celles du CETA qui a été signé à Ottawa, ce 26 septembre 2014.

Certains d’entre nous ont décidé de les interpeller pour connaître leur position sur ces Accords de libre-échange (ALE) : TAFTA et CETA, en particulier puisque rien de ce qui négocie au titre du TISA ne nous parvient.

Nous voudrions savoir si vous signeriez la lettre ci-jointe au nom de votre collectif – que nous avons rédigé conjointement – afin qu’elle soit envoyée aux 577 députés et (peut être) 348 sénateurs et publiée (avec vos signatures) sous forme de « lettre ouverte » dans différents médias.

Merci d’avance, bien cordialement,

Danièle FAVARI

Juriste spécialisée en droit européen de l’environnement, diplomée de l’IAE d’Aix-en-Provence, Membre expert de la « Fabrique écologique », Auteure de  « Europe-Etats-Unis, les enjeux de l’accord de libre-échange » aux Editions Yves Michel (diffuseur Dilisco, avril 2014) et de « Les vrais dangers du gaz de schiste » ainsi que d’articles dans la revue scientifique Nexus, Slate.fr, Politis,  blogueuse dans le Huffington Post.

twitter : https://twitter.com/daniele_favari

Lettre  POSITION DES PARLEMENTAIRES FRANCAIS SUR LE TAFTA

Pétition Stop Tafta      http://www.petitions24.net/nous_protestons_contre_le_traite_transatlantique

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://22.lepartidegauche.fr/?p=1622

oct 17

Collectif citoyen stop tafta du trégor.

Lundi 13 novembre, deux jours après la journée d’action européenne « Stop TAFTA CETA TiSA – Contre les multinationales et leur monde », une délégation de notre Collectif Citoyen Stop TAFTA Trégor, a rencontré madame Corinne Erhel, députée de la cinquième circonscription des Côtes-d’Armor.

Les membres de notre délégation ont tout d’abord présenté le collectif et la raison de sa création. L’objectif est de faire connaître au plus grand nombre le Grand Marché Transatlantique, qui n’est autre que l’ensemble d’accords de libre-échange et d’investissement et l’accord sur le commerce des services. En effet les connaître, c’est pouvoir les refuser en raison des dangers encourus par leur mise en œuvre tant sur l’abaissement des barrières tarifaires, les attaques sur les normes sociales, environnementales et sanitaires, sur l’exception culturelle, l’atteinte aux services publics et aux politiques publiques nationales et locales au nom de la mise en concurrence généralisée , sans oublier la dangereuse procédure d’arbitrage des différends entre Etats et investisseurs confiée à des tribunaux privés donc non démocratiques.

Madame Corinne Erhel, a reconnu que les négociations sont menées dans les plus grands des secrets et que cela manque de transparence. Notre délégation lui a fait part de sa désapprobation totale quant au fait que ces accords puissent aboutir et lui a aussi rappelé que si les négociations allaient à leurs termes, les parlementaires auraient à se prononcer au vu de l’article 53 de la constitution française : cela se fera par un vote : « oui ou non » sans amendement possible… un « oui » qui permettrait aux multinationales de prendre le pouvoir !

Nos éluEs, si tel devait-être le cas, auront une lourde responsabilité quant au changement de notre société ! Madame Corinne Erhel, nous a dit ne pas pouvoir se prononcer aujourd’hui car elle ne dispose pas des textes. Les textes sont pourtant disponibles sur le net car ils ont fuité (Wikileaks). Ils ne sont d’ailleurs pas sans nous rappeler l’AMI (Accord Multilatéral sur l’Investissement) qui avait provoqué une grande mobilisation citoyenne, entraînant son abandon en 1998…

Les négociations devraient être abouties pour la fin de l’année et les traités ratifiés dans la foulée pour rentrer en application dès 2015. Nous lui avons aussi rappelé la déclaration de François Hollande lors de sa visite officielle aux Etats Unis : « Nous avons tout à gagner à aller vite. Sinon, nous savons bien qu’il y aura une accumulation de peurs, de menaces, de crispations », déclaration qui laisse entendre que la décision en plus haut lieu est déjà actée… En imaginant le scénario catastrophe d’une consultation de nos éluEs parlementaires, nous osons espérer que madame Corinne Erhel, députée de la cinquième circonscription des Côtes-d’Armor saura raison garder dans l’intérêt des citoyens, et voter « NON ».

Lien Permanent pour cet article : http://22.lepartidegauche.fr/?p=1612

sept 26

COUPURES D’EAU – DISTRIBUTEURS HORS-LA-LOI

slide 6 300x142 COUPURES DEAU   DISTRIBUTEURS HORS LA LOIEN TANT QU’USAGER RÉSISTONS AUX COUPURES D’EAU : 

Pour résister ou aider un voisin à ne pas se faire couper l’eau voici tout d’abord le texte de la loi qui interdit toute l’année et pas seulement pendant la trêve hivernal les coupures d’eau au domicile principal : ” Article L. 115-3 du Code de l’action sociale et des familles (CASF) « Du 1er novembre de chaque année au 15 mars de l’année suivante, les fournisseurs d’électricité, de chaleur, de gaz ne peuvent procéder, dans une résidence principale, à l’interruption, y compris par résiliation de contrat, pour non-paiement des factures, de la fourniture d’électricité, de chaleur ou de gaz aux personnes ou familles. […] Ces dispositions s’appliquent aux distributeurs d’eau pour la distribution d’eau tout au long de l’année.« 

DÉMARCHE À SUIVRE : 

1. Par courrier :

Déposez ou envoyez un courrier au maire de votre commune et à l’entreprise ou service qui gère l’eau dans votre commune. En France l’eau est de compétence communale ou intercommunale. Faites valoir l’article L.115-3 du code de l’action sociale et des familles indiqué ci-dessus.

Vous pouvez également utiliser ce courrier pour informer les services sociaux de la loi en vigueur et l’illégalité de couper l’eau.

2. Par téléphone :

- Appelez le service de distribution de l’eau potable de votre commune

- Demandez à parler à un responsable du Service Recouvrement (sans informer de l’objet de votre appel, c’est-à-dire : coupure d’eau)

- Munissez-vous de la référence de la loi et n’hésitez pas à citer l’appui de Fondation ou collectifs locaux ou nationaux : France Libertés , la coordination Eau bien commun France , votre collectif local eau publique ou eau secours . Soyez ferme : votre distributeur est hors la loi, rappelez-le lui !

- Refusez de payer toute majoration liée à cette coupure illégale

- Informez votre interlocuteur du courrier que vous avez adressé à votre maire (étape 1)

- Informez votre interlocuteur que nous envisageons d’engager une procédure judiciaire si l’eau n’est pas rétablie et si les coupures ne cessent pas

- Donnez 24h de délai pour annuler la coupure. Déclarez votre intention d’appeler un huissier de justice pour constater la coupure illégale, voire d’alerter la presse si l’eau n’est pas revenue.

3. Assignation en justice :

Auprès du tribunal d’instance vous pouvez assigner gratuitement votre opérateur d’eau en référé dit ‘d’heure à heure’ pour faire appliquer la loi comme l’ont obtenu la fondation Danielle Mitterrand et la Coordination Eau Ile-de-France du tribunal d’instance. Ce dernier vient de condamner la multinationale Suez à payer 8000 euros d’amendes et à rétablir l’eau d’une famille ce jeudi 25 septembre 2014.

— Lien vers l’article original —

Lien Permanent pour cet article : http://22.lepartidegauche.fr/?p=1606

août 28

La tambouille, c’est « pas un truc moderne »,

Le désormais fameux « Pacte de responsabilité », cette charte du social-libéralisme sauce Hollande, compte parmi ses principaux inspirateurs Mrs Gattaz et Macron. L’un est Président du Medef, l’autre est dorénavant Ministre de l’économie. On ne pouvait rêver plus bel aveu. Cet énarque banquier d’affaires se voit comme un représentant de la « gauche moderne » : « Aujourd’hui encore, nous dit-il (Mediapart octobre 2013), parce que nous sommes en temps de crise, dans un moment de transition, la gauche se crispe sur ses objets. Et ses repères sont très classiques. Quand on est de gauche, on est contre l’expulsion des étrangers et pour le pouvoir d’achat des Français. Les yeux fermés, j’aurais pu dire la même chose il y a 5, 10 ou 15 ans – ce n’est pas un truc moderne et il n’y a pas d’approche d’ensemble ».
Ben oui. Pour notre ministre de l’économie, être pour le pouvoir d’achat et contre l’expulsion des étrangers, « c’est pas un truc moderne ». Mais c’est à hurler ! Mais comment pouvons-nous encore supporter ces paltoquets arrogants dans leurs beaux costumes ? Comment nos institutions vieillottes permettent-elles à une petite bande d’aveugles autosatisfaits de gouverner selon leur bon plaisir alors même qu’ils ne représentent plus rien ni personne ?
Encore faudrait-il tirer à tous les niveaux les leçons de cette aberration au sommet. Comme le dit Hervé Morin, grand humoriste et ancien ministre de Sarkozy, il ne faut pas être « la roue de secours du Titanic ». Il est clair aujourd’hui que toute alliance, à quelque niveau que ce soit, avec tous ceux qui soutiennent de près ou de loin l’incompréhensible entêtement dans l’erreur de ce gouvernement, ne peut plus être comprise par tous ceux qui en paient, tous les jours, la facture. Le PG 22 ne peut notamment pas s’associer à un quelconque arrangement électoral pour préserver « à gauche » (comme ils disent) quelques miettes aux prochaines élections sénatoriales.
La tambouille, c’est « pas un truc moderne », comme dirait Macron.
Jacques Quiniou

Lien Permanent pour cet article : http://22.lepartidegauche.fr/?p=1599

juin 16

SNCF : une grève d’intérêt général !

RASSEMBLEMENT ce lundi à 18h30 devant la Gare de Saint-Brieuc

La grève des cheminots gêne. Ça ne fait plaisir à personne de voir son train annulé. Mais pourquoi les cheminots sont-ils en grève ? Pourquoi acceptent-ils de perdre plusieurs journées de salaire ? Ils protestent contre le projet de réforme ferroviaire du gouvernement Hollande-Valls.
Le gouvernement prétend que sa réforme va «réunifier la famille ferroviaire» aujourd’hui divisée en deux entreprises distinctes : la SNCF qui fait circuler les trains et RFF qui assure l’entretien des voies ferrées. C’est l’Europe qui a demandé il y a plusieurs années cette séparation.

LE GOUVERNEMENT MENT
Le projet du gouvernement ne prévoit pas de regrouper les 2 entreprises. Il prévoit au contraire d’éclater encore plus le service public ferroviaire en créant une 3e structure. Pour regrouper RFF et la SNCF il faut désobéir à l’Europe ce que refuse le gouvernement !

UN SYSTÈME ABSURDE
Cette séparation est absurde. Elle sépare l’activité qui coûte le plus (entretenir et construire des voies ferrées) de l’activité qui rapporte (faire circuler des trains). C’est une aberration ! RFF plombée par la dette qu’elle traîne comme un boulet n’assume pas sa mission d’entretien des voies ferrées. Les cheminots veulent une réforme qui instaure une réelle unité de stratégie et d’action du système ferroviaire public en entier.

AVEC LA CONCURRENCE, ÇA COÛTE PLUS CHER ET ÇA MARCHE MOINS BIEN
Depuis des années, l’Europe et les gouvernements poussent la SNCF et RFF à être «rentables» et à être gérées comme des entreprises privées
et non comme des services publics. Bilan : ces entreprises dépensent des milliards à l’étranger au lieu d’investir dans la rénovation d’un réseau français vieillissant. Pour les usagers les conséquences sont désastreuses: fermetures de gares, explosion des tarifs, remplacement des trains par des autocars…

LE BILAN DE LA CONCURRENCE EST DÉSASTREUX PARTOUT OÙ ELLE EST APPLIQUÉE
En France, la concurrence est déjà appliquée pour le transport de marchandises depuis 2005. Bilan ? La part du ferroviaire a reculé au profit du transport routier : plus de camions, plus de pollution !

➜ La loi devrait au contraire prendre place dans le cadre d’une refonte en profondeur, à visée écologique, de la politique des transports en général.
➜ Les cheminots se battent pour que nous puissions voyager, mieux, meilleur marché et en toute sécurité.

NOUS LEUR APPORTONS NOTRE SOUTIEN

Lien Permanent pour cet article : http://22.lepartidegauche.fr/?p=1594

mai 23

Lannion 21 Mai : Les porteurs de parole

Lien Permanent pour cet article : http://22.lepartidegauche.fr/?p=1590

mai 18

Européennes 2014 : Xavier Compain sur le Grand Ouest

Lien Permanent pour cet article : http://22.lepartidegauche.fr/?p=1582

Articles plus anciens «